Publié le

Lindaboie… le Carton de la Semaine. Michel Grisard et son Prieuré Saint-Christophe, domaine culte de Savoie

Prieuré Saint-Christophe en trois millésimes et deux cépages. Le premier millésime du domaine (historique!), 1983, et les derniers 2004 et 2013. La mondeuse en rouge et l’altesse en blanc.

Michel Grisard Prieuré Saint-Christophe Mondeuses et Altesse.jpg

Cent trente euros les trois bouteilles au lieu de cent quarante deux euros


Cette semaine, grand moment de vin avec le Prieuré Saint-Christophe, domaine culte en Savoie.  Le premier millésime de Michel Grisard, sa mondeuse 1983, puis sa mondeuse 2004 et son altesse 2013. Les premiers pas, puis les derniers. Toute une vie consacrée à l’excellence savoyarde. Michel Grisard est celui par qui le renouveau de la Savoie viticole est arrivé. Il a biodynamisé avant tout le monde, mené sa mondeuse à maturité avant tout le monde, eut une exigence pour les vins de Savoie avant tout le monde. L’essentiel n’est pas d’être le premier, il en faut bien un, mais de ne pas prêcher dans le désert. Et ce ne fut pas le cas.  Plein de disciples grouillent aujourd’hui en Savoie et c’est tant mieux pour nous ! Lindaboie vous les fera découvrir. Vive la Savoie !

Prieuré Saint-Christophe Mondeuse 1983, vin de Savoie, rouge : son premier millésime. Michel Grisard crée son propre domaine après avoir travaillé en famille. Il est convaincu que la mondeuse est un grand cépage ! Ce 1983 est à goûter en premier. Pourquoi ? Car il est un peu âgé, son discours est intéréssant mais peu audible. Après la magnifique 2004, on ne l’entendra plus. Donc commencez par écouter sa petite voix et voyez ensuite en ouvrant la 2004 à quel point Michel Grisard a eu raison de parier sur la Mondeuse… et sur lui-même. Car rappelons-le, il n’y a pas de grand vin sans la vision d’un homme derrière. Donc, Mondeuse 83 à l’apéro !  Et croyez-moi, avec du guacamole bien relevé ! C’est étonnant mais ça marche ! Lire ici pour plus de détails sur cet accord.

Prieuré Saint-Christophe Mondeuse 2004, vin de Savoie, rouge : J’ai déjà dit que ce vin était absolument délicieux. Ultra délicat, avec des notes de vieille rose qui, personnellement, me font craquer. Ultra riche aussi, une délicatesse envahissante en quelques sortes. Bonheur !!

Prieuré Saint-Christophe Altesse 2013, Vin de pays d’Allobrogie, blanc : Si vous prenez le carton, réservez le blanc pour le fromage, un super beaufort, ou un fromage jurassien comme un vieux comté. Enfin plutôt de la vache cuite, mais avec au moins deux ans en cave.  Le vin est très, très intense, la bouche est fraîche encore, et la densité de saveurs est là. C’est quand même sympa de tomber sur ce genre de bouteilles.  Ils sont rares les vins qui vous font vibrer.  Certains sont bons, très bons et il ya ceux-là, les vibratoires. Et c’est pour eux qu’on s’intéresse au vin.  Alors, on en boit beaucoup d’autres, à la recherche du graal… Heureusement, dans le monde du vin au moins, on le trouve, et à plusieurs reprises ! Bonheur !!!!
Sinon, depuis 2009, son altesse est en vin de pays, car l’administration emm… Grisard qui avait d’autres chats à fouetter. Et l’Altesse en Savoie, c’est le nom du cépage qui serait venu de Chypre ( à prouver encore mais “Pourquoi pas ?”,  dirait Pascal).


Michel Grisard Prieuré Saint-Christophe vue.jpg

Tous les vins de Lindaboie ici