Posted on

Lindaboie… Braderie de Juillet (Du 1 au 20 juillet)

L’immortel Château Haut-Brion Premier Grand Cru Classé de 1855 Graves 1983

Chateau-Haut-Brion Pessac-Leognan grand Cru Classé 1983 pour Lindaboie .jpg

Prix Braderie de Juillet de Lindaboie 298 €TTC. Prix ambiant (338-550 €TTC)


Samuel Pepys, haut fonctionnaire anglais déguste le 10 avril 1663, le vin du Château Haut-Brion à la Royal Oak Tavern. Le vin est si exceptionnel que sa dégustation est un évènement. Il le consigne ainsi dans son journal : “drank a sort of French wine called Ho Bryen that hath a good and most particular taste I never met with”.

320 ans plus tard est né  sont descendant, le 1983. Que vous dire de 1983 ? “Qu’il est délicat. Très certainement. Qu’il part sur du fumé. Assurément, c’est le signe de reconnaissance de Haut-Brion, la  mine de crayon pour les millésimes jeunes, puis l’âtre du lendemain, encore tiède pour les vins plus âgés.  1983 a le tort de passer après 1982, immense millésime certes mais qui a fait de l’ombre au reste de la décennie 80 et surtout à 1983. 83 est une très grande année aussi, moins folle que 82 mais une très belle année. Et puis les vins de Bordeaux sont là pour durer. C’est leur destin. Particulièrement celui des grands crus classés  et encore plus particulièrement celui des premiers grands crus classés. Il est toujours émouvant de faire ce voyage dans le temps avec ces vins là. On est récompensé de les avoir attendus. Ils vous  le rendent au centuple même tant ils sont reconnaissants.” Très bon état de conservation. Etiquette légèremet défraîchie. 


Si vous souhaitez faire plusieurs commandes, afin de ne pas payer de transport à chaque fois pendant la Braderie de Juillet, cochez l’option Retrait Rue Martel . Lindaboie vous livrera une fois que vos commandes cumulées auront atteint 300 euros TTC.  Cordialement, Lindaboie. 

1 Juillet 2017: L’altier et rare Château Latour 1979 Premier Grand Cru ClasséPrix braderie de Juillet de Lindaboie 298 €TTC (Prix ambiant 380-480 €TTC)

2 Juillet 2017: L’historique Hermitage La Chapelle 2005 de la Maison Jaboulet Prix braderie de Juillet de Lindaboie 108 €TTC (Prix ambiant 130-180 €TTC). 

3 Juillet 2017: Le solennel Clos de Vougeot Grand Cru 2008 du Domaine Denis MortetPrix braderie de Juillet de Lindaboie 232 €TTC (Prix ambiant 278-320 €TTC)

4 Juillet 2017: Le racé La Mondotte Saint-Emilion 2004 Comtes de Neippe. Prix braderie de Juillet de Lindaboie 145 €TTC (Prix ambiant 180-250 €TTC)

Posted on

Lindaboie… Braderie de Juillet (Du 1 au 20 juillet)

Le racé La Mondotte Saint-Emilion 2004
Comtes de Neipperg

La Mondotte pour Lindaboie.png

Prix Braderie de Juillet de Lindaboie 145 €TTC (Prix ambiant 180-250 €TTC)


Chez les Neipperg, on ne plaisante pas avec le vin.

Chez les Neipperg, on compte un comté familial dans le Württemberg,  25 quartiers de noblesse issue du Saint-Empire romain germanique, mais surtout on compte 8 siècles de viticulture .
Chez les Neipperg, Joseph-Hubert. Le père de Stephan, qui, fort de cette expérience familiale, achète le Château Canon La Gaffelière en 1971 pour une bouchée de cannelet.

Chez les Neipperg, Stephan. Le fils, qui, fort de son expérience à Canon la Gaffelière, isole le vignoble de La Mondotte et en fait un vin légendaire dès 1996.

Chez Les Neipperg, la Mondotte. Le vin, qui, fort de ses 4,5 hectares superbement placés,  fort de ses argiles profondes et de ses  vignes de 50 ans d’âge, devient en 2012 Premier Grand Cru Classé de Saint-Emilion ! Rien que ça. Quelques autres sont aussi titulaires de ce rang… Figeac, Troplong-Mondot, Canon La Gaffelière, Ausone (A), Angelus (A)…

Chez les Neipperg, Stephan, à nouveau, qui, fort de tout, nous confie :  ” L’équilibre naturel de la vigne est un capital à préserver . Cela conditionne l’élaboration d’un vin pur et unique. Je travaille un produit de luxe avec le soin d’un artisan : je m’attache à ce que le vin soit élevé avec amour et attention. Le vin vient de la vie. Chaque vin reflète la vibration qu’on lui donne.”  Ok, ok… Bien sûr, évidemment, amour, attention. On comprend. Mais parle-nous de la Mondotte plutôt, Stephan : « La Mondotte, c’est la puissance et une remarquable capacité de vieillissement. Un vin extrêmement concentré, structuré, long en bouche, avec des couleurs très appuyées et cette possibilité de vieill ir dans le temps en harmonie. Ce vin est profondément marqué par son sol. » L’argile profonde donc. Ben voilà. c’est bien ça.  Allez, bises et merci et encore bravo ! Quel vin !

NOTES SUR LE 2004:
Robert Parker :  “This concentrated, powerful 2004 is more muscular and virile than most La Mondottes. Its opaque purple color is accompanied by a tight but promising nose of damp earth, blue and black fruits, flowers, licorice, and toasty new oak. Medium to full-bodied, with high tannin, it is an exceptionally fragrant, pure effort from Stephan von Neipperg that should age well for two decades.”
La Revue du Vin de France : 17/20
Bettane & Desseauve : 16,5/20


Si vous souhaitez faire plusieurs commandes, afin de ne pas payer de transport à chaque fois pendant la Braderie de Juillet, cochez l’option Retrait Rue Martel . Lindaboie vous livrera une fois que vos commandes cumulées auront atteint 300 euros TTC.  Cordialement, Lindaboie. 

1 Juillet 2017: L’altier et rare Château Latour 1979 Premier Grand Cru ClasséPrix braderie de Juillet de Lindaboie 298 €TTC (Prix ambiant 380-480 €TTC)

2 Juillet 2017: L’historique Hermitage La Chapelle 2005 de la Maison Jaboulet Prix braderie de Juillet de Lindaboie 108 €TTC (Prix ambiant 130-180 €TTC). 

3 Juillet 2017: Le solennel Clos de Vougeot Grand Cru 2008 du Domaine Denis MortetPrix braderie de Juillet de Lindaboie 232 €TTC (Prix ambiant 278-320 €TTC)

Posted on

Lindaboie… Braderie de Juillet (Du 1 au 20 juillet)

Le solennel Clos de Vougeot Grand Cru 2008 du Domaine Denis Mortet

Domaine Mortet Clos de Vougeot Grand Cru pour Lindaboie.jpg

Prix braderie de Juillet de Lindaboie 232 €TTC (Prix ambiant 278-320 €TTC)


Il y a 10 ans, nous étions en 2008 et  2008, il faut l’admettre, n’était pas 2005, 2010 ou encore 2015 et pour cause, le millésime 2008 était farouchement 2008.
Tout a commencé avec un début d’année peu encourageant mais finalement pas si décourageant que cela car au printemps, une bonne dose de millerandage* (mauvaise fécondation, ça arrive,  même à la vigne) s’est produite. Certains vignerons trouvent cela de bon augure car cela favorise un bon rapport jus/peau. Je m’explique, les raisins millerandés sont plus petits, donc, plus de peau pour moins de pulpe (futur jus). Et quand on sait que c’est dans la peau que se trouvent plein de bonnes choses (polyphénols, tanins, arômes, antioxydants… tous les ingrédients du French Paradox), on se dit qu’il y en aura encore plus dans le vin alors on aime bien. Certains avancent même que la petite taille de la baie favorise la tenue du vin au vieillissement et, par corrélation, j’ajouterais la nôtre aussi ! Mais reprenons, nous sommes en juin 2008, du millerandage, donc vin de garde en perspective. Je ne sais pas pour vous, mais finalement pour le raisin, tout est ok jusque l’été…  Météo France nous le raconte : « La France a connu un été plutôt mitigé…caractérisé par un temps changeant. Il n’y a pas eu de période anticyclonique établie durablement … Les circulations atmosphériques de secteur sud-ouest ont été les plus fréquentes, souvent accompagnées d’un temps pluvieux ou orageux. » . Comprendre : l’été fut bien pourri. Et là, qu’est ce qui fait la différence dans le vignoble ? C’est le vigneron ! 2008 est donc un de ces fameux millésimes de vigneron. Par exemple, chez Mortet, qu’est-ce qu’on fait  dans ce cas-là ? Eh bien, déjà, on est peu anxieux car on sait que les racines sont bien profondes, à l’abri de l’eau en surface grâce à un long travail d’amélioration des sols initié par Denis, le père (exit les désherbants, engrais chimiques. Tous les amendements sont organiques depuis 1996). Merci papa. Arnaud, le fils, prolonge alors ce travail (labours à cheval, culture bio). Mais cela ne suffit pas encore et Arnaud, cette année-là et dès le printemps, met la vigne en condition pour résister au « temps mitigé ». Il fait en sorte qu’aucun raisin ni aucune feuille ne se touchent (un jardinier japonais ne ferait pas mieux). Une équipe de 15 personnes passe et repasse dans la vigne en permanence ! La raison : éviter que les fameux oïdium, mildiou ou autre parasite de la vigne favorisée par un temps humide ne se propage sur les raisins. Ensuite, il n’y a plus qu’à espérer que le miracle se produise. Et il se produit ! Il s’appelle le Vent du Nord.
Avec le vent du nord qui vient s’écarteler,
Avec le vent du nord écoutez le sécher,
Ce beau raisin qui est le (futur) tien…
L’espoir renaît, on goûte la peau, on suce le pépin, on s’excite, on se réjouit on admire les beaux couchers de soleil de septembre. Et là, il faut avoir les nerfs solides et ne pas se précipiter  our vendanger et continuer de profiter de la belle lumière de fin septembre qui se charge de finir la maturité du raisin  et d’optimiser la  concentration des baies et la maturité physiologique. Alors, vers le 26/30 septembre, il n’y plus qu’à le cueillir ce beau raisin, juteux et offert. Et oui, tout se mérite. Comme ce Clos de Vougeot qui a aujourd’hui 10 ans d’âge et relâche tout  la densité de ce raisin exigeant de 2008. 


Si vous souhaitez faire plusieurs commandes, afin de ne pas payer de transport à chaque fois pendant la Braderie de Juillet, cochez l’option Retrait Rue Martel . Lindaboie vous livrera une fois que vos commandes cumulées auront atteint 300 euros TTC.  Cordialement, Lindaboie. 

1 Juillet 2017: L’altier et rare Château Latour 1979 Premier Grand Cru ClasséPrix braderie de Juillet de Lindaboie 298 €TTC (Prix ambiant 380-480 €TTC)

2 Juillet 2017: L’historique Hermitage La Chapelle 2005 de la Maison Jaboulet Prix braderie de Juillet de Lindaboie 108 €TTC (Prix ambiant 130-180 €TTC). SOLD OUT

Posted on

Lindaboie… Braderie de Juillet (Du 1 au 20 juillet)

 Historique Hermitage La Chapelle 2005
de la Maison Jaboulet

Paul Jaboulet Ainé Hermitage La Chapelle pour Lindaboie.jpg

Prix braderie de Juillet de Lindaboie 108 €TTC
(Prix ambiant 130-180 €TTC)


Cépages: 100% très vieille Syrah
Histoire: 100 % historique
Sols: 100 % sols riches et variés, arènes granitiques, micaschistes, gneiss, entre autres…
En bouche: 100 % puissance, 100 % long et intense
En cave : 100 % gros potentiel de garde encore.

L’AVIS DU FIGARO:
Fleuron de la Maison Jaboulet, la petite chapelle construite au 13ème siècle par le chevalier Gaspard de Sterimberg sur les collines de Tain l’Hermitage, a donné son nom à l’Hermitage La Chapelle, l’un des meilleurs vins du monde. …La robe est rouge sombre aux reflets violets. Au nez, on trouve une grande jeunesse de l’expression aromatique, les notes de bois sont encore perceptibles et participent à la complexité. Une belle maturité, des fruits murs et des notes épicées renforcent le côté grillé du vin. En bouche, la matière arrive en puissance : les tanins sont encore jeunes et présents, témoins d’un gros potentiel de garde. L’équilibre tend vers une longueur intense et complexe. L’attaque est ferme et on retrouve en finale le grain très serré des tanins qui caractérisent le millésime. 

LA REVUE DU VIN DE FRANCE Décembre 2008/Janvier 2009 : 17/20
Le 2005 se montre un peu plus corpulent, mais il est également sous l’emprise d’un élevage assez marqué. Il possède néanmoins beaucoup de fond et un côté épices nobles. Les tanins se montrent fermes, mais pas secs, et la finale est jolie.

ROBERT PARKER, Wine Advocate (170), April 2007 : Score 91-94
This wine is outstanding, dark ruby/purple-colored with notes of creme de cassis, tobacco leaf, and some melted licorice and gamey animal notes. It is medium to full-bodied, has high tannin, moderate acidity, and admirable purity and depth. Anticipated maturity: 2013-2027.


Si vous souhaitez faire plusieurs commandes, afin de ne pas payer de transport à chaque fois pendant la Braderie de Juillet, cochez l’option Retrait Rue Martel . Lindaboie vous livrera une fois que vos commandes cumulées auront atteint 300 euros TTC.  Cordialement, Lindaboie. 

1 Juillet 2017: L’altier et rare Château Latour 1979 Premier Grand Cru ClasséPrix braderie de Juillet de Lindaboie 298 €TTC (Prix ambiant 380-480 €TTC)

Posted on

Lindaboie… Braderie de Juillet (Du 1 au 20 juillet)

L’altier  et rare Château Latour 1979
Premier Grand Cru Classé

Château Latour Pauillac Lindaboie.png

Prix Braderie de Juillet de Lindaboie 298 €TTC (Prix ambiant 380-480 €TTC)


A boire : Les vins de 1979 ne sont pas les plus corsés des années 70 mais développent aujourd’hui des très jolis nez, musqués, cuirs, etc… et la bouche est totalement homogène, tout y est fondu, élégant et frais.
Conseils de service :  Avant de l’ouvrir, conserver la bouteille verticalement pendant au moins une demi-journée pour faire descendre les sédiments naturels. Ne pas carafer. Inutile. Participer au contraire dans le verre à l’ouverture du vin. Sinon, tout se passe dans la carafe… sans vous qui restez donc… en carafe ! Mais boire lentement quand même car le bouquet est riche et se développe. Mettre un autre vin à sa droite si vraiment vous avez envie de boire beaucoup et très vite.
Commentaires du Château sur le 1979 : Bonne année. Après un hiver et un printemps particulièrement humides, le beau temps s’installa en mai et en juin permettant ainsi à la fleur de se développer parfaitement bien. Un mois de juillet chaud et sec encouragea une bonne croissance. Le mois d’août fut plus frais mais resta sec. Les raisins mûrirent donc dans de très bonnes conditions et les quelques pluies à la fin septembre vinrent les rafraîchir et également soulager la vigne de la sécheresse. Les vendanges se déroulèrent du 4 au 18 octobre confirmant ainsi le caractère tardif du millésime 1979. Vins de très bon niveau avec des couleurs magnifiques et une belle structure tannique. Grande richesse au palais avec des notes de cuir et de fruits mûrs élégantes et charmeuses.
Étiquette : Toujours très jolie. Elle a 38/39 ans aujourd’hui (les vins sont mis en bouteille 18 à 24 mois après la vendange). Elle est un peu plus défraîchie qu’une personne du même âge. Pour le vin dans la bouteille, en revanche…, ça envoie. Latour 79 peut donner du fil à retordre et gagner en finale grâce à sa complexité, son épanouissement et au don de soi, une qualité rare…


 
 Tous les vins de Lindaboie ici

Posted on

Lindaboie… le Carton de la Semaine. Michel Grisard et son Prieuré Saint-Christophe, domaine culte de Savoie

Prieuré Saint-Christophe en trois millésimes et deux cépages. Le premier millésime du domaine (historique!), 1983, et les derniers 2004 et 2013. La mondeuse en rouge et l’altesse en blanc.

Michel Grisard Prieuré Saint-Christophe Mondeuses et Altesse.jpg

Cent trente euros les trois bouteilles au lieu de cent quarante deux euros


Cette semaine, grand moment de vin avec le Prieuré Saint-Christophe, domaine culte en Savoie.  Le premier millésime de Michel Grisard, sa mondeuse 1983, puis sa mondeuse 2004 et son altesse 2013. Les premiers pas, puis les derniers. Toute une vie consacrée à l’excellence savoyarde. Michel Grisard est celui par qui le renouveau de la Savoie viticole est arrivé. Il a biodynamisé avant tout le monde, mené sa mondeuse à maturité avant tout le monde, eut une exigence pour les vins de Savoie avant tout le monde. L’essentiel n’est pas d’être le premier, il en faut bien un, mais de ne pas prêcher dans le désert. Et ce ne fut pas le cas.  Plein de disciples grouillent aujourd’hui en Savoie et c’est tant mieux pour nous ! Lindaboie vous les fera découvrir. Vive la Savoie !

Prieuré Saint-Christophe Mondeuse 1983, vin de Savoie, rouge : son premier millésime. Michel Grisard crée son propre domaine après avoir travaillé en famille. Il est convaincu que la mondeuse est un grand cépage ! Ce 1983 est à goûter en premier. Pourquoi ? Car il est un peu âgé, son discours est intéréssant mais peu audible. Après la magnifique 2004, on ne l’entendra plus. Donc commencez par écouter sa petite voix et voyez ensuite en ouvrant la 2004 à quel point Michel Grisard a eu raison de parier sur la Mondeuse… et sur lui-même. Car rappelons-le, il n’y a pas de grand vin sans la vision d’un homme derrière. Donc, Mondeuse 83 à l’apéro !  Et croyez-moi, avec du guacamole bien relevé ! C’est étonnant mais ça marche ! Lire ici pour plus de détails sur cet accord.

Prieuré Saint-Christophe Mondeuse 2004, vin de Savoie, rouge : J’ai déjà dit que ce vin était absolument délicieux. Ultra délicat, avec des notes de vieille rose qui, personnellement, me font craquer. Ultra riche aussi, une délicatesse envahissante en quelques sortes. Bonheur !!

Prieuré Saint-Christophe Altesse 2013, Vin de pays d’Allobrogie, blanc : Si vous prenez le carton, réservez le blanc pour le fromage, un super beaufort, ou un fromage jurassien comme un vieux comté. Enfin plutôt de la vache cuite, mais avec au moins deux ans en cave.  Le vin est très, très intense, la bouche est fraîche encore, et la densité de saveurs est là. C’est quand même sympa de tomber sur ce genre de bouteilles.  Ils sont rares les vins qui vous font vibrer.  Certains sont bons, très bons et il ya ceux-là, les vibratoires. Et c’est pour eux qu’on s’intéresse au vin.  Alors, on en boit beaucoup d’autres, à la recherche du graal… Heureusement, dans le monde du vin au moins, on le trouve, et à plusieurs reprises ! Bonheur !!!!
Sinon, depuis 2009, son altesse est en vin de pays, car l’administration emm… Grisard qui avait d’autres chats à fouetter. Et l’Altesse en Savoie, c’est le nom du cépage qui serait venu de Chypre ( à prouver encore mais “Pourquoi pas ?”,  dirait Pascal).


Michel Grisard Prieuré Saint-Christophe vue.jpg

Tous les vins de Lindaboie ici

Posted on

Lindaboie… le Blanc du Dimanche : un vin orange de la vallée du Rhône

Domaine Viret Amphore Dolia Ambré Vin Orange 2015

Vin  en amphore

Vin orange

Vin étrange en goût  
bouche fraîche, semble légère et pourtant, grosse densité de saveurs. Très grande longueur en bouche. Grande palette aromatique allant de l’écorce d’orange au fumé de lard et  fumet de langoustines en passant par des notes d’encaustique…Un vrai festival. 

Vin en biodynamie

Vin sans soufre

Vin incroyablement amical à table
et sans ostracisme. Tous les plats lui conviennent.  


Dolia Ambré Amphore Domaine Viret pour Lindaboie.jpg

Trente sept euros et vingt centimes


Ce qu’en dit philippe Viret, celui qui l’a fait : 

Cépages : 30% Muscat petit grain, 20 % Bourboulenc, 20% Clairette rose; 25% Roussanne, 5% Grenache blanc

Méthode de vinification : Mise en Amphore en grain entier, fermentation longue et douce. L’Amphore permet d’avoir des cinétiques longues de fermentation et une température basse, ce qui permet d’extraire en douceur et de ne pas avoir un effet de surchauffe fermentaire permettant l’exhalation des arômes. Cette macération pelliculaire longue permet l’extraction des composés phénoliques des raisins blancs qui se trouvent dans la peau : les flavonoïdes. Ces éléments sont responsables de la couleur ambré et de l’expression aromatique originale. Mise en bouteille sans filtration et sans addition de sulfite ; dans le plus grand respect du vin, après juste un soutirage pour mettre au clair le vin avant la mise en bouteille.

Caractéristiques gustatives : Outre une couleur surprenante ambré proche de certains vins en surmaturité, on a une structure en bouche fraîche et équilibré avec une tenue olfactive rare pour un blanc. Un vin unique pour un moment unique

Accord mets et vins : Place à la créativité et à l’instinct. (effectivement, quasi tout lui va)

Tous les vins de Lindaboie ici

Posted on

Lindaboie… l’admirable Domaine de l’A ! En 2010 et 2012

Domaine de l’A Castillon Côtes de Bordeaux
Son 2010 d’anthologie et son tendre 2012

Depuis 11 ans maintenant (déjà!), Lindaboie ne vous propose que ses coups de coeur. En voici un grand. Le 2010 du Domaine de l’A évidemment, à mettre en cave pour l’hiver 2025. Et le 2012, plus tendre, à mettre en cave pour l’hiver 2022, au moins. Vivement l’hiver !


Domaine de l'A 2009 Derenoncourt.jpg

44 € le 2010 et 36 € le 2012


Le 2010 est un immense vin au Domaine de l’A.  Ultra frais, ultra dense, ultra beaux tanins. La sainte trinité du vin. Alléluia. Pourtant, ce n’était pas gagné. Cette année là est très contrastée à Bordeaux. On fait le grand écart entre la sous et la sur-maturité. Compliqué. Mais croyez moi, ce 2010 du Domaine de l’A, c’est de la bombe. Une bombe de finesse. Oubliez-là et désamorcez là dans 5/8 ans pour voir. Vous déciderez sans doute de désamorcer la suivante en 2035.  En attendant, vous pourrez écluser les  délicats 2012 qui devraient quand même pouvoir vous emmener au moins jusqu’à 2032. Cool ! 

En 2012 : 25 % des Côtes de Castillon sont en bio/biodynamie (moyenne nationale des vignes française en bio/biodynamie… 8,5 ). Dingue !  Sinon, année dure, dure côté millésime à Bordeaux.  2012 était une année où une succession sans faille de bonnes décisions s’imposait : bonne protection, bonne date de vendanges, bonne vinif, bonne extraction. Bref, garder son sang froid et être tout bon. Les Derenoncourt ne sont pas trop mauvais dans le registre du tout bon. Faut dire que la biodynamie, ça aide aussi. Donc, go pour le 2012 !

Tous les vins de Lindaboie ici

Posted on

Lindaboie… Une nouveauté en Cosmoculture : un rouge du Rhône charnu et profond

Epuisé en quelques clics il y a  1 mois, le rhodanien Viret rouge 2015 est  de retour.  Cosmoculture, sans soufre… La totale.  Cordialement, Lindaboie,

Domaine Viret  Renaissance Rhône-Villages Saint Maurice Rouge 2015

13,90 euros


Le domaine Viret est hors-norme. Il a créé son propre label, “la Cosmoculture”, fabriqué son chai à partir des pierres monumentales du pont du Gard. Philippe Viret cherche désormais l’ultra maturité, n’ajoute plus aucun entrant à ses vins. Il est donc sur le fil du rasoir en permanence, mais ça l’amuse. Il vinifie en amphore depuis 2005. Tout nature, etc, etc… Il est assez allumé en fait. Mais, comme peu dans cette mouvance, le résultat est là : caractère et densité dans ses vins.  Ici donc, un côtes-du-rhône-villages  bien là, profond qui ne pâliera pas à côté de votre côte de boeuf grillée, ni aux côtés de la tapenade syndicale. Vous trouverez aussi de ce domaine sur Lindaboie, son blanc Coudée d’Or,  et son orange Dolia, un ovni. 


Tous les vins sur Lindaboie

Posted on

Lindaboie… et ses 7 vins

Une fois n’est pas coutume, je vous parle de vins, de 7 vins précisément, qui affolent certains d’entre vous car une fois goûtés, ils sont sitôt recommandés.  Certainement pour leur très bon rapport “grande qualité/petit prix attractif”.  Attention, le Chiroubles, sur la toute fin, le Sancerre La Noue 2015, bon sang qu’il est bon celui-là aussi. Le Moselle 2011, superbe pré-apéritif, il en reste encore, ça va. Mais bon, à force, y’en aura plus non plus. Pour les 5 autres, ça va encore, mais ils partagent la même fatalité que les premiers, forcément. Voilà. Pour info. 

De 11 à 28 €

Les 7 Vins de Lindaboie.jpg


Tant qu’on est dans l’info et une fois n’est pas coutume, Lindaboie doit vous faire une annonce.
Dans le cadre de la protection des données (GDPR) qui entre en vigueur demain dans toute l’Europe (ouh là là), Lindaboie doit vous dire que  vous n’avez rien à faire si vous souhaitez recevoir encore ses news. Lindaboie doit vous dire qu’elle ne revend pas vos coordonnées à Amazon, à Google  ou à Alibaba (ou là là), ni à aucune autre entité  d’ailleurs. 
Lindaboie vous assure donc qu’elle garde vos mémails bien au chaud et ses vins bien au frais. Que si malgré tout, vous voulez vous exclure de la possibilité de boire bon, très bon, cher, pas cher, vous pouvez vous désabonner, ci-dessous par le lien unsuscribe. 

Tant qu’on y est, un peu de logistique. Lindaboie vous offre la possibilité de commander  en plusieurs fois sans payer de transport. Et dès que le cumul atteint les 300 euros, Lindaboie vous expédie sans frais les vins. Il vous suffit pour cela de cocher la case “Retrait Martel” lors de votre prise de commande. 


Tous les vins sur Lindaboie

Posted on

Lindaboie… Du Clos de la Roche Grand Cru 2010

Clos de la Roche Grand Cru 2010 de Dominique Laurent

Dominique-Laurent-Clos-de-la-Roche-Vielles Vignes-2010-pour-Lindaboie.jpg

185,00 euros


Clos de la Roche ?  Facile. C’est le plus grand des 4 immenses Grands Crus de Morey-Saint-Denis (16,84 ha), les autres étant le Clos Saint-Denis (6.07 ha), le Clos des Lambrays (8.22 ha), le Clos de Tart (7.31 ha).

Cuvée Vieilles Vignes? C’est simple. Dominique Laurent a sur de nombreuses appellations une cuvée « vieilles vignes ». Il les réserve dans ces cuvées dédiées tant leurs saveurs sont à part et dignes d’être distinguées.

Intra-Muros ?  C’est très simple. S’il y a un intra-muros, il a y forcément un extra-muros. Les appellations n’ont pas eu une vie immuable depuis les moines cisterciens qui ont fait un travail exceptionnel de délimitation. C’est ainsi que du Clos de la Roche originel de trois hectares, on est monté, à la faveur de nombreux remembrements, à 16 hectares…
Vous l’aurez compris, c’est bien dans la partie historique, là où il y a la Roche, celle qui a donné le nom au cru,  là où elle est affleurante et les vins à la fois denses et ultra aériens, qu’on y trouve donc  les fameux raisins de notre vin proposé aujourd’hui. Dans cet intra-muros, il y a aussi les vignes du Domaine Ponsot (autour de 480 euros la quille) ou de Dujac (autour de 500 euros la boutanche) par exemple. Dans la partie extra-muros, dans les terres un poil plus lourdes, plus « Morey »,  vous avez les vignes du Domaine Armand Rousseau  (autour de 400 euros le biberon) par exemple…

2010 ? C’est très simple. C’est un très très grand millésime : une faible charge de raisin par pied qui a permis une très belle concentration, un grand équilibre et une maturité très raffinée grâce à un superbe été indien.

Dominique Laurent ?  Evidemment. Ceux qui fréquentent régulièrement Lindaboie le connaissent et l’on sûrement goûté.  Mais revenons à nos Vieilles Vignes Intra-Muros du Clos de La Roche et plus particulièrement à Dominique Laurent.  La suite ici..


Tous les vins sur Lindaboie

Posted on

Lindaboie… Le Blanc du Dimanche : Le Clos du Château de la Maltroye Chassagne-Montrachet 1er Cru Blanc 2009


En préparant cette annonce pour que vous ne passiez pas à côté des 12 dernières bouteilles du Chassagne-Montrachet Blanc Premier Cru Clos du Château Monopole 2009 du Château de la Maltroye (à « seulement » 49 € la bouteille), je me suis égarée dans les sujets divers sur les vins de Bourgogne pour finir sur une perle signée par la direction de la communication et de la presse du Ministère des Affaires Etrangères. Celle-ci, donc, regrette le manque de lisibilité des étiquettes bourguignonnes, bien trop compliquées par rapport aux vins étrangers, ultras clairs eux, grâce à leur approche par cépage. En voilà une direction des affaires qui a tout compris !
Et pourquoi ne pas conseiller Aubert de Villaine de mettre seulement « vin issu de pinot noir » sur ses étiquettes ? Alors qu’il aura cherché toute sa vie, comme la majorité des vignerons bourguignons, à obtenir des vins issus d’un sol unique, en l’occurrence, la Romanée-Conti, les Echezeaux, les Grands Echezeaux, le Richebourg ? … Imaginez qu’un type du Ministère de la Culture aille voir John Galliano pour lui parler de ses pantalons incompréhensibles à mettre alors que « Merde John, regardez chez Celio, un pantalon est un pantalon, deux trous où on enfile les deux jambes et hop on ferme la braguette et voilà, c’est enfilé ! P… c’est quand même pas difficile, faites un effort !  On va pa s’en sortir sinon.». Mais passons !

Nous sommes en présence d’un vin blanc du Clos du Monopole de Chassagne-Montrachet classé en premier cru du Château de la Maltroye. Un vin de 2009. Un vin qui commence donc, après ce délai  syndical minimum de 5 ans pour un blanc de cette trempe, à raconter l’histoire de son lieu, ce clos de 2,8 ha, propriété en Monopole du Château de la Maltroye, avec ses terres argileuses sur la roche calcaire. Et donc, me direz vous ? Et donc, pour ultra simplifier, argile égale vin puissant, roche calcaire, vin fin et dynamique. Ajoutez la patte du vigneron, Jean-Pierre Cournut, qui aime les blancs denses et élancés, l’année 2009, ensoleillée…Vous avez dans votre verre un vin ample, solaire, structuré, aux arômes ultra ouverts de fruits exotiques, d’agrumes, une bouche envahissante et énergique. Plaisir garanti !!

De rien,
Votre dévouée, Lindaboie

PS : il reste très peu de sa Romanée, mais il en reste..Magnifique parcelle dans les hauteurs de Chassagne. Terroir haut en personnalité. Les vins qui en sont issus sont racés. Lindaboie vous propose encore son 2008. Très grand vin.


Tous les vins sur Lindaboie

Posted on

Lindaboie… du Bordeaux Supérieur 2015 ultra bon de chez Thienpont


Dans la famille Thienpont à Bordeaux, y’a du cumul de Grand Cru… Alexandre déjà,  avec  le Vieux Château Certan après avoir travaillé à la Gaffelière (qui au passage a fait un superbe 2017, pour ceux que les primeurs intéressent, et qui est conseillé depuis 2004 par Stéphane Derenoncourt et son équipe (Stéphane D. qui, avec sa femme Christine, est le propriétaire de l’ambitieux et pertinent Domaine de l’A en Côtes de Castillon, en vente dans les millésimes 2010 et 2012 sur Lindaboie, et son équipe donc, avec Simon Blanchard qui a aussi son domaine, en vente aussi sur Lindaboie). Ouf,  fin de la phrase. Mais trop  de qui, qui . Revenons donc aux Thienpont, où il y a beaucoup de kikis aussi… Car après Alexandre, il y a Jacques, le cousin belge, qui en 1979, acquiert Le Pin (excusez du peu). Il y a Nicolas aussi. Et Nicolaaaaaaahah ! Nicolas ne le savait pas. Il a attendu , attendu, … Pardon… Donc, Nicolas, transfuge de la métallurgie, du droit et de la philo  (il donc bien attendu avant de s’y mettre) hérite de la propriété familiale, Château Puygueraud… Bon. Sympa la famille, mais ça ne lui suffit pas. Donc Nicolas s’occupe aussi du magnifique Château Pavie-Macquin, 1er Grand Cru Classé de Saint-Emilion et dirige Larcis-Ducasse, et d’autres… ( Stéphane Derenoncourt est conseiller de tous ces Châteaux, à noter au passage). Et enfin, enfin, François, frère de Nicolas,  ambassadeur de tous ces petits joyaux, qui fait le tour du monde et vante le mérite de ses frères/cousins pendant des années jusqu’au jour ou, avec  un accent grave, lui aussi décide de mettre ses mains dans la cuve et crée Terra Burdigala avec qui ? Avec …  Stéphane Derenoncourt, qui a avec sa femme Christine, est le propriétaire de l’ambitieux et pertinent Domaine de l’A , dans les millésimes….. en vente ici ….Vous connaissez la suite, son équipe, Simon Blanchard,etc, etc…

Depuis peu, François fait route tout seul mais la baiselaine d’origine reste le même : “Alitération en B”  comprendre, faire de bons bordeaux abordables et bien à boire. Car c’est bon aussi Le Pin, mais à 3000 euros la bouteille… pour le barbeuque, on repassera…

Tout ça pour vous dire que chez les Thienpont, c’est du lourd, c’est de l’histoire bordelaise (burdigalienne ?) en veux tu en voilà. Le vin, ils maîtrisent.

Et donc,  si  nous revenons à nos moutons grillés, nos merguez, notre côte de bœuf et notre grosse chipo. On boit quoi alors avec ? Et bien tout simplement le Roc de Jean Lys 2015 mes amis. Il a trois ans aujourd’hui, il est bien dense et parfait pour vos grillades.

Précisément, cette cuvée trouve son origine sur une sélection de parcelles du Château Roques de Jeanlice situé à Rauzan,  au cœur du plateau calcaire de l’entre-deux-mers . Depuis Juin 2003 trois parcelles représentant 4 Hectares sur les 14 Hectares de la propriété bénéficient des conseils techniques de Terra Burdigala. L’expérience acquise ailleurs sur ce type de terroir, la mise en place d’une vinification et d’un élevage soigné ajouté à la motivation d’un jeune viticulteur a permis au vin dès le premier millésime d’être récompensé par une médaille d’Or. Depuis, le vin ne cesse de s’améliorer en qualité. 2015 : topissime !

Il n’y a plus qu’à commander. Il en reste mais ce sont quand même les dernières 2015, millésime ultra bon à Bordeaux. A ce prix là… franchement, ce serait dommage de se priver.


Tous les vins sur Lindaboie

Posted on

Lindaboie… Le Blanc du Dimanche : un riesling initiatique de la Moselle


Pour ceux qui pensaient que le patronyme déterminait le comportement de ce lui qui le portait, ici, avec Dr Loosen, c’est l’exception qui confirme la règle ou l’exemple qui infirme la croyance. Car Dr Loosen, c’est tout sauf la loose.

Dr Loosen est celui qui a redonné au riesling de la Moselle son style épuré, ultra fin. La liste des récompenses pour cet homme et ses vins serait trop longue à énumérer car il a dû tous les avoir tant la reconnaissance de ses pairs et du monde du vin en général a été grande pour avoir fait renaître l’une des (ou la ?) plus belles régions au monde pour le vin blanc. Il y a 8 ans déjà, Lindaboie proposait ses Wehlener Sonnenuhr et son Urziger Würzgarten. Ceux qui se sont aventurés à en acheter ne l’ont pas regretté. Aujourd’hui Lindaboie a choisi un vin initiatique, un vin pour familiariser avec ce beau style mosellan dans lequel Loosen excelle . Ernie Loosen l’appelle un vin “welcome to the Mosel” et c’est exactement cela, c’est un vin d’acceuil : un riesling qui titre à 8,5, une légère douceur à l’attaque, des arômes de poire, de figue fraîche et un élan formidable en bouche.  Le vin est de 2011, 7 ans  de bouteille, et pas un stigmate de l’âge, sinon celui de la nuance.

Ce vin est le pré-apéritif de rêve. Il vous prépare au repas à venir, vous met en condition avec délicatesse et fraîcheur. Prenez-en, ne serait-ce qu’une bouteille, pour goûter ce que font nos voisins. Et ceux qui connaissent déjà… au moins 6 bouteilles mais attention, elles ne risquent de durer que le temps d’un seul apéritif…12 donc, serait plus raisonnable.

Au sujet du vin, selon Ernie Loosen :This extremely popular introductory wine embodies the elegant and racy style of classic Mosel Riesling. It is refreshing and fruity, with a fine mineral edge that is typical of the region. The grapes used to make Dr. L come exclusively from traditional vineyards with steep slopes and slate soil. By working closely with a select group of growers on long-term contracts, brothers Ernst and Thomas Loosen are able to ensure excellent quality in every vintage. We call it our “Welcome to the Mosel!” wine.

Deux réponses de Ernie dans la Revue The Drink Business en 2013 :

What do you consider your greatest achievement? Having started in the wine business at a time when the entire German wine industry was dead, and believing in a grape variety that was even more dead, it’s enormously gratifying now, after 25 years, to see Riesling gain back the reputation it deserves, and to know that I played some part in that.

What is it that you most dislike? Lousy wines made carelessly, with no vision, thought or authenticity, and people with no sense of humour.

 


Tous les vins sur Lindaboie

Posted on

Lindaboie… Une nouveauté en Cosmoculture : un rouge du Rhône charnu et profond


Le domaine Viret est hors-norme. Il a créé son propre label, “la Cosmoculture”, fabriqué son chai à partir des pierres monumentales du pont du Gard. Philippe Viret cherche désormais l’ultra maturité, n’ajoute plus aucun entrant à ses vins. Il est donc sur le fil du rasoir en permanence, mais ça l’amuse. Il vinifie en amphore depuis 2005. Tout nature, etc, etc… Il est assez allumé en fait. Mais, comme peu dans cette mouvance, le résultat est là : caractère et densité dans ses vins.  Ici donc, un côtes-du-rhône-villages  bien là, profond qui ne pâliera pas à côté de votre côte de boeuf grillée, ni aux côtés de la tapenade syndicale. Vous trouverez aussi de ce domaine sur Lindaboie, son blanc Coudée d’Or,  et son orange Dolia, un ovni.


Tous les vins sur Lindaboie

Posted on

Lindaboie… Le Blanc du Dimanche, l’un des 100 meilleurs vins au monde selon le WineSpectator !


Le Wine Spectator ( revue américaine de référence sur le vin ) classe ce riesling 2007 de chez Trimbach parmi les 100 meilleurs vins du monde. Rien que ça….

Le Figaro Vin (4.5/5  Dégusté en 2013) : “Frédéric-Emile est élaboré sur une parcelle située sur le beau coteau derrière la maison qui est à cheval sur les grands crus Geisberg et Osterberg avec des vignes d’un âge moyen de 45 ans. Le nez commence à s’ouvrir, enfin, le vin est droit, très sec… très pur, long et frais, belle longueur. Un vin de grande garde.

Guide Bettane & Desseauve 2010 (Note pour le 2007 : 17,5/20): ” Trimbach est incontournable parmi les grandes maisons de producteurs-négociants qui ont favorisé le développement des vins d’Alsace en France et à l’étranger, grâce à une gamme homogène et très régulière d’un millésime à l’autre… Frédéric Emile et Clos Sainte-Hune (en vente sur Lindaboie), véritables étendards des grands rieslings alsaciens. ”

La cuvée Frédéric Emile a été bue lors du dîner de gala de la remise du Prix Nobel de la Paix au Président  Barack Obama en 2009. Le vin  (dans son millésime 2004) accompagnait un plat à base de viande de renne séchée et de canard fumé servis avec de la salade dʼasperges aux truffes… Comme quoi, les accords mets et vins…


Tous les vins sur Lindaboie

Posted on

Lindaboie… Le Pinot Noir de Carcassonne


Carte Antugnac Pinot Noir pour Lindaboie.jpg


Quelques autres beaux pinots noirs glanés sur Lindaboie

“Pur et précis” à 22,01 €
Claude Riffault Sancerre rouge La Noue 2015

“Une trame de bouche de grand standing” à 28,00 €
Le Pinot Noir 2015 d’Alain Brumont à Madiran

“La famille Mellot de Sancerre, dont on dit qu’elle élabore le plus grand pinot noir de France hors Bourgogne” à 43 euros le magnum
Les Pénitents d’Alphonse Mellot IGP Côtes de la Charité rouge 2014 en magnum

Posted on

Lindaboie… L’un des plus beaux pinots noirs de France

Production limitée de quelques très vieilles vignes de pinots fins!
Bettane & Desseauve : ” Francis Egly est l’un des hommes les plus méticuleux du vignoble français et il ne laisse rien au hasard… Il donne le ton à toute la viticulture champenoise avec des crus d’une profondeur sidérale…”
Le Figaro : “A garder quelques années et à partager avec des amateurs de grands Bourgognes.”
Lindaboie : ” Très grand vin. Vrai de vrai. “
Revue du Vin de France : “Une formule résume la vision de Francis Égly : “Les vignes, c’est comme les chevaux : si tu veux bien les maîtriser, il faut les faire naître.” En bon cavalier-éleveur, ce producteur dispose d’un vignoble approchant les 40 ans d’âge, construit par sa famille autour de sélections massales remarquables, à l’origine de la saveur rare de ses raisins…”
Lindaboie : ” Pour rappel, le Clos d’Ambonnay, en bas de coteau, de la Maison Krug est à 2500 €. Le Rouge d’Ambonnay  d’Egly-Ouriet, placé au-dessus du Clos, en très beau milieu de coteau,  à 132 €. Si un jour l’occasion vous est donnée de boire le Krug, glissez votre Egly-Ouriet à côté…  Et vous aurez la démonstration magistrale qu’être bien placé sur un coteau, ça compte… C’est pas la Romanée-Conti qui me contredira, ni le Coteaux d’Ambonnay d’Egly-Ouriet ! “

Egly-Ouriet Ambonnay Coteaux Champenois 2015

Egly-Ouriet Ambonnay Rouge pour Lindaboie.png

Cent trente deux euros 


Et sinon, tous les vins de Lindaboie ici

Posted on

Lindaboie… Du Gevrey-Chambertin ultra fin

Dominique Laurent Gevrey-Chambertin 1er Cru Fontenys 2013

Dominique Laurent Gevrey-Chambertin Fontenys VV pour Lindaboie.jpg

46,50 € la bouteille


Le 2013 en Bourgogne… déjà délicieux à déguster aujourd’hui. A saisir. Plus que 8 bouteilles. 

Dominique Laurent appartient  à cette nouvelle génération de négociants bourguignons dits « haute-couture ». Voilà plusieurs années que Lindaboie vous le propose en cette fin d’année. Et certains d’entre vous ont pu déjà apprécier ce mélange rare de finesse et de plénitude qui signe ses vins.  Ce Gevrey-Chambertin Vieilles Vignes, cultivé en bio, qui vient du très beau secteur des Ruchottes, dans les hauteurs de Gevrey. Un jus d’une extrême finesse.

 


Tous les vins de Lindaboie ici

Posted on

Lindaboie… Le Pinot Noir de Gascogne. Finesse et panache

Ca y est. Les premières bouteilles du Pinot Noir 2015 d’Alain Brumont sont vendues et certaines déjà goûtées. Les commentaires sont très bons, l’étonnement est au rendez-vous : ” C’est fou qu’on puisse faire ça dans le Sud-Ouest ! ” Quelques conseils  avisés pointent ” Moi, je l’ai carafé pour que les notes d’élevage s’estompent”. Bon réflexe, bravo. Ceux qui en ont pris pour le mettre en cave se réjouissent déjà. Il en reste encore car j’ai pris les devants, mais dans quelques bouteilles… Tchhop ! Coupé ! Fini. Je préfère prévenir, car malheureusement, je ne peux pas guérir… A part dire que je suis désolée,  que je te l’avais dit pourtant,  que non, vraiment, je n’ai plus rien, qu’on est passé à un autre millésime maintenant, oui, il est bon, mais bon, ce n’est pas le 2015… Bref, à part les désolations habituelles, je ne pourrai plus rien faire pour vous. Foilà . C’est dit. Bonne soirée et à très vite. Et n’oublions pas que tout abus de modération est mauvais pour un esprit sain !

Pinot Noir 2015  d’Alain Brumont
Grand Vin de France !

Pinot Noir d'Alain Brumont pour Lidnaboie.jpg

28 € la bouteille

Domaine noté 4 étoiles dans le Guide Bettane et Desseauve 2017 . Cuvée notée 16,5/20.
« Un rouge clair scintillant révélateur d’une infusion parfaitement maîtrisée signe l’entrée en matière du Pinot Noir 2015. Les arômes tendres de coulis de fruits rouges et de fruits au sirop sont rehaussés d’un léger souffle boisé luxueux. La trame de bouche de grand standing aligne les tanins et le fruit avec une saisissante réussite en terme de confort, de maturité, de soyeux et d’amplitude. C’est un grand vin aussi racé que chaleureux, à boire à l’envie. Réussir cette qualité de fruit là où personne n’avait jamais même osé tenter… Bravo l’artiste ! »

Tous les vins de Lindaboie ici