Château Fonroque Saint-Emilion Grand Cru Classé 2014

32,00 TTC

Le cru historique de la famille Moueix.

Rupture de stock

L'avis de Linda

Les commentaires d’Alain Moueix  en 2017 sur le 2014 Voilà un millésime qui exprime merveilleusement tout ce que la biodynamie peut apporter à un vin. La structure est ciselée, dentelée, gothique. La puissance est là mais s’exprime sans démonstration. Le vin n’a rien à prouver. J’aime les vins qui…contiennent et donnent sans tapage leur pleine puissance. Le 2014 est tout en verticalité, longueur et tension, sans pour autant la moindre austérité. Les effets de la biodynamie se font aussi sentir dans la précision et la fraicheur du fruit tout à fait exceptionnelles. Fonroque montre là une facette particulièrement raffinée du potentiel de son terroir. ”

“Le Château Fonroque est le berceau saint-émilionnais de la famille Moueix, acquis en 1931 par Jean et Adèle, arrière grands-parents d’Alain Moueix, exploitant de cette  jolie propriété viticole.

Deuxième fils d’une famille de petits exploitants agricoles de Haute Corrèze, Jean Moueix “monte” à Paris dans les années 1920, où il ouvre successivement avec son épouse Adèle, un, puis plusieurs commerces de produits laitiers. Quelques années plus tard, ils achètent le Château Fonroque où ils s’installent définitivement. Les décennies qui suivent scellent l’attachement de Jean et Adèle Moueix. Puis de leur fils aîné Jean-Antoine, à la terre de Fonroque. Dans les archives les plus anciennes, Fonroque a toujours été une exploitation à vocation viticole.

Au décès de Jean-Antoine, en 1979, la gestion du domaine est confiée aux Etablissements Jean-Pierre Moueix (maison de négoce libournaise et familiale).

L’entretien du vignoble se fait alors sur la base d’un programme de replantation régulier assorti de drainages. Le recours à la pratique de l’éclaircissage des raisins, en particulier dans les jeunes vignes est systématiquement appliqué.

Au cuvier, l’introduction d’une gestion méticuleuse des fûts ainsi que la rigueur des assemblages constituent des apports qualitatifs importants. Un investissement financier conséquent sera réalisé en 1993 où un deuxième chai à barriques, une salle de mise en bouteilles et une salle de dégustation voient le jour.

La vinification est assise sur une conduite du vignoble qui prend en compte les équilibres fondamentaux. Elle donne naissance à des vins de qualité.

Alain Moueix se voit confier la gestion de la propriété familiale en 2001. Chaque génération apporte son empreinte, celle-ci ne dérogera pas à la tradition.”*

Le Château à propos du 2014 : “La robe grenat pourpre est belle. Le nez est complexe (griottes, fraises des bois, café, roses anciennes) fin et raffiné. La bouche est juteuse, vivante et fraîche. Le touché de bouche est charnu et caressant. Ce millésime s’exprime tout en verticalité, avec une tension calcaire agréable, une belle minéralité et des notes salines.”

Fonroque a été vendu en 2017 à une compagnie d’assurance…Alain Moueix va rester comme consultant, mais bon, on sait tous ce que c’est… Au début, ça va et après, finalement ça ne va plus. L’ancien capitaine n’est plus maître à bord.  On verra bien. N’insultons pas l’avenir, comme ils disent..mais dans le doute, profitons des derniers millésimes aboutis de Fonroque !

Informations complémentaires

Couleur

Rouge

Milllésime

2012