Posted on

Lindaboie… du Rully 1er cru 2015 de Ponsot

Domaine Ponsot Rully rouge 1er Cru  Molesne 2015

Quand un restaurant perd son étoile, c’est le bon moment d’y aller. Le chef et son équipe, piqués au vif, ont la hargne, ont la gagne et font tout pour retrouver leur macaron. Et vous, vous goûtez à un prix revu à la baisse une cuisine revue à la hausse. C’est tout bénef.

Avec les crus de la Côte Châlonnaise (Givry, Rully, Mercurey, Bouzeron, Montagny), c’est un peu pareil, mais tout le temps. Ils n’ont pas l’aura, ni le prestige des appellations de la Côte d’Or (Gevrey-Chambertin, Corton, Pommard, Vosne-Romanée, etc, etc…), mais ils ont la hargne, ils ont la gagne et ils savent y faire avec le pinot noir. Vous goûtez alors à un petit prix un grand pinot noir.

Souvent, vous essayez de compatir avec les vignerons et vigneronnes ultra talentueux de la Côte Châlonnaise comme le jeune et enthousiaste Jean-Baptiste Ponsot qui rage de voir de certains vins de la Côte d’Or vendus trois, quatre, voire dix fois le prix de son bien meilleur Rully 1er Cru Molesne, un vin élaboré proprement, avec un soin et un savoir-faire immenses. Vous voulez compatir, donc, vous tentez d’être aussi scandalisé que lui par cette injustice, mais vous n’y arrivez pas car secrètement, vous espérez que ces vins là existeront toujours à ce prix là… Surtout en 2015… L’affaire du siècle, oui ! Surtout ne changez rien ! Vive l’injustice !

Vingt et un euros

Jusqu’à dimanche, le carton de la semaine…

Un Bâtard et un Corton ! Rien que ça. 

Tous les vins de Lindaboie ici